DENUFOSOL et Mucoviscidose: coup d’arrêt

Quel avenir pour le DENUFOSOL dans la Mucoviscidose?

La molécule DENUFOSOL (ou INS37217) développée par la société Américaine INSPIRE (Raleigh, Caroline du Nord) et qui était en essai clinique de phase 3 pour des patients atteints de Mucoviscidose vient de subir un sérieux coup d’arrêt comme le déclare Adrian Adams le directeur de la compagnie dans son communiqué du 3 janvier dernier. En effet, les résultats de l’étude appelée TIGER-2 qui viennent d’être rendus public sont décevants et n’ont pas confirmés les résultats pourtant prometteurs de l’étude précédente (TIGER-1). Adrian Adams ajoute enfin qu’une analyse approfondie va être conduite avant de prendre une décision sur l’avenir du DENUFOSOL.

Comment agit le DENUFOSOL ?

C’est un composé agoniste des récepteurs P2Y2 des cellules épithéliales respiratoires. Des études préalables ont montré que la liaison de cette molécule avec son récepteur membranaire permettait de stimuler les transports ioniques, de réhydrater les voies aériennes et de stimuler la clairance mucociliaire. Le DENUFOSOL stimule l’activité des canaux chlorure non-CFTR et inhibe le canal sodium ENaC dans ces cellules.

L’étude TIGER-2 (TIGER = Transport of Ions to Generate Epithelial Rehydration, que l’on peut traduire littéralement par Transports des ions pour créer une réhydratation de l’épithélium) portait sur 466 patients traités dans 106 sites au Etats Unis, au Canada et en Australie ayant une mucoviscidose modérée avec notamment un volume expiratoire maximal par seconde FEV1 compris entre 75% et 110%. Les paramètres mesurés ne montrent pas d’amélioration de ces patients sous DENUFOSOL sur une période de 48 semaines (60 mg TID versus placebo). Dès lors, il a été recommandé aux patients de TIGER-2 qui étaient éligibles pour l’étude suivante DEFY (qui devait porter sur 3 ans), d’arrêter le traitement au DENUFOSOL.

Cet épisode du développement d’une molécule qui pourtant était prometteuse dans les phases précoces depuis 2007 et qui marque un arrêt aujourd’hui illustre bien la difficulté de conduire avec succès une molécule thérapeutique. Est-ce que ces résultats signent l’arrêt du DENUFOSOL pour la mucoviscidose ? Le président de la firme de Raleigh semble assez pessimiste sur ce dernier point mais nous suivrons les prochaines annonces pour vous tenir au courant.

3 Réponses à "DENUFOSOL et Mucoviscidose: coup d’arrêt"

  • zuma26
    a écrit:
    • FBecq
      a écrit:
Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laissez un commentaire.